Après 10 ans, reboot du forum. Venez vivre de nouvelle aventure plus palpitante que jamais avec un nouveau scénario !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Gemini No Deiphobé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dante du Scorpion
Chevalier d'or
avatar

Nombre de messages : 2
Age : 39
Date d'inscription : 31/05/2016

Feuille de personnage
Lieu ou vous vous trouvez:

MessageSujet: Dante du Scorpion   Mer 1 Juin - 1:30

Work in progress

Prénom : Dante
Age : 37 ans
Taille: 1m85
Poids: 85 kilos
Armure d'or du Scorpion
   Rang : or

Niveau : 5



Attaque basique:
Poing: 13
Pied: 13


Attaque Spéciale*:

Restriction
:  11 / Dégât : aucun
Cercle cosmique qui paralyse l'ennemie pendant un tour à moins que cet adversaire dépense autant d energie cosmique qu'il en a fallu pour la créer.

Aiguille écarlate / Scarlet Needle :  13 / Dégât : 18
Quatorze attaques dessinant la constellation du scorpion sur le corps de l'adversaire. Chaque piqure est plus puissante et douloureuse que la précédente et paralyse de façon exponentielle le corps de l'adversaire. Ces quatorze attaques peuvent être soit pratiqué une par une, soit plusieurs à la fois.

Giant Supernova : 15 cs/  Dégât 20
Le chevalier se protège de son cosmos et  crée une supernova au bout de son index au dessus de sa tete la faisant exploser tel une supernova instable détruisant tout sur son passage dans toutes les direction. ( principe d'une attaque de dégats de zone)

Antares : 17cs/ Dégât : 22
quinzième piqure du scorpion. Elle symbolise l'étoile géante et le coeur de la constellation. Sa piqure est fatale.  Néanmoins le chevalier du scorpion peut décider d'épargner son adversaire et transformer la nature de l'impact non pas comme une mise à mort mais comme un sauvetage.


Black  Hole extinction :  34 / Dégât : 39
C'est là, la technique suprême de Dante. Ses longues années d'expériences en tant que chevalier d'or l'ont amené à développer une technique particulièrement dangereuse pour ses adversaire. De la même façon qu'il peut concentrer son cosmos en un point précis pour provoquer des blessures mortelles, il dépasse ce stade en concentrant le cosmos à un tel degrés qu'il crée un trou noir de la taille d'une bille dans le creux de sa main. Le  projetant sur son adversaire, tout ce qui se trouve sur son passage se retrouve dévoré.


Capacité:
Se déplace à la vitesse de la lumière ( tous les chevaliers d'or font ça non?  Razz )

Le Septième sens.  Sa définition sera la suivante : "Boost de puissance et cosmos illimité pendant trois tour, ajouter +10 de dégât a toutes vos attaques"

La flamme ardente d'antares. 15 CS l'energie de l'étoile géante rouge brule dans les veines du chevalier et protège Son corps et son esprit . Tous les degats encaissé sont réduits de 5 à chaque tour pendant 3 tours.


Les chevaliers d'or ont une capacité par défaut: l'Athena Exclamation. (Description: L'union de trois chevaliers d'or permet de créer un mini Big Bang. Cela tue directement un adversaire mais met à 0 le cosmos des trois chevaliers d'or la pratiquant. Cette technique est lourde de conséquence, en y ayant recours vous serez radié de l'ordre de la chevalerie et serez considéré comme des traîtres...)


HISTOIRE


« C'est vraiment une ville de dingue... »

Les rues de Tokyo étaient bondées, et la chaleur moite de l'été, alors que la nuit tombait, semblait ralentir le temps dans cette ville  au bourdonnement incessant.
La silhouette d'un étranger dénotait quelques peu dans le décors du quartier D' Akihabara. Un méditerranéen portant une barbe, le crane rasé, et fumant le cigare  se remarquait dans ce coin surnommé Electric Town . Sa tenue n'aurait rien eu de particulièrement original dans ce décors, mais avec sa stature, le t shirt noir avec une tête de mort qu'il portait renforçait le caractère décalé du personnage.  Sa silhouette spartiate et assurée se détachait inexorablement dans le décors, ce qui faisait se soulever quelques regards  dans sa direction et chuchoter les groupes d'étudiants, principaux chalands du quartier. Sans doute pensaient-il voir un gangster ou un biker « Gaijin ».

Pour autant, cela ne perturbait en rien l'homme qui déambulait au rythme des bouffées de son « Cohiba ». Il observaient les néons multicolores et fluorescents, à la limite de l'aveuglant et esquissa un sourire qui se déforma en grimace en entendant une musique electro soutenu par une voix ultra aiguë tonner tout à coups à travers des hauts parleur situé à même l'entrée d'une boutique au fenêtres aveuglées.

« ouai.... vraiment dingue »

L'homme continuait à flâner s'éloignant de ce qu'il avait définit comme un Karaoké et continuait de parcourir les rues au hasard, s'amusant des décors improbables. Chaque devanture de boutique semblaient être le fruit d'un concours d'originalité, si ce n'est de mauvais goût.  L'homme s’arrêtait net et se mit à ricaner devant une façade représentant un crabe gigantesque orange.

« voilà une décoration qui serait parfaite pour la quatrième maison...  Mais pas sur que cela plaise au futur propriétaire... »

Pour autant, si l'homme semblait s auto-satisfaire d'un trait d'humour que personne de normal sur terre n'aurait pu comprendre, son ricanement se stoppa net et un air des plus sérieux envahit  les traits de son visages. Ses yeux parcouraient désormais les hauteurs. Il tira une bouffée de son havane d'un air concentré et prit rapidement la direction d'une ruelle sombre, perpendiculaire à l'axe sur lequel il se trouvait. Si jusque là il ne prêtait guère attention à la foule, arrivé dans un recoin sombre,  il fit attention a ce que personne ne le voit. Et pour cause, le mouvement qu'il effectua n'avait rien de celui d'un simple humain, car d'un seul bond, il se retrouvait trente mètre plus haut sur le toit.

De ce point de vue, obscurité de la nuit était plus présente. La lumière ne venant que des contrebas de la ville. Il ferma son poing suffisamment fort sur lui même pour faire craquer ses phalange tout, son regard était celui d'un prédateur nocturne et semblait chercher sa proie.

« Pas mal.... Même si je l'ai repéré une première fois, C'est quand même une performance à présent d'échapper à mon regard... Même ton cosmos est quasiment imperceptible …  Mais pas assez...»

il jeta son cigare , fermait ses yeux et une lueur dorée s’échappait de la silhouette guerrière, comme une légère flamme vibrante. Il soulevait alors sa main et dirigea son index droit vers le ciel à la verticale de sa position. Une détonation fit  un écho sourd et un crie de femme traversa le ciel. Un corps tomba au pied du Gaijin; Il regardait d'un air assez circonspect ce que son pouvoir lui avait permit de pécher dans le ciel.

« ça fait quelques temps que je n'avais pas vu un serviteur d'Hades... C'est donc toi qui fou le bordel dans cette ville ? Tu m'excuseras mais je ne parle pas le japonais.»

Il s'était étrangement adressé à elle dans une langue qu'aucun n'aurait pu comprendre hormis quelques rares vieux professeurs européens.

La victime se relevait, la main serrée sur l’estomac dans un bruit de métal. Une armure sombre aux reflets violines . Une jeune femme d'une vingtaine d'années, certainement japonaise à la silhouette parfaite, aux longs cheveux de jais portait un regard assassin sur son assaillant et lui répondait parfaitement dans la même langue, le grec ancien.


« Qui es tu ?  Un chien d'Athena ?  Tu vas me payer cet affront !»


Le guerrier haussa un sourcil et se mit à sourire d'un air détendu.

« Tout d'abord ce n'est pas très polie de me traiter de chien. Secondo je ne fais que mon travail, à savoir intercepté les dingues dans ton genre... Tu as semé un sacré bazar... tous ces hommes retrouvés complètements nues et desséchés comme si ils avaient traversé le désert de gobie... belle performance.  Une soixantaine de meurtres en trois semaine. Tu ne te doutais pas que ça attirerait l'attention ?»

La nonchalance de cet homme et sa familiarité exprimait le méprit aux yeux de la femme en armure. Cela était trop...

Elle prit alors une posture de combat étonnante en ouvrant les bras et laissa apparaître l'entière forme de son armure,  arborant d'immenses pétales de fleurs entourant son dos ; Un visage de métal ornait son plastron et se déformait de façon surréaliste.

« Je me nomme Arame, spectre de la Mandragore de l'étoile céleste de la douleur ! Mon hurlement va t'envoyer dans le puits des âmes ! »

"Strange Shrill"



une énergie sombre balaya le toit et un son strident déchirait le ciel faisant éclater les vitres du quartier.  Les ondes émises faisaient vibrer l'immeuble comme un diapason gigantesque... le courant électrique sautait et plusieurs blocs à la ronde furent plongés dans le noir.


Pourtant son adversaire situé à quelques mètres faisait face à l'onde sonique comme l'on fait face à une puissante tempête, ses bras en avant, semblant lui même se protéger derrière une énergie surnaturelle de couleur or. Son attitude fanfaronne s'était effacée pour faire place à un étonnement visible le forçant à prendre une posture de défense ne laissant aucune faille.

*une vraie furie... son cosmos à une tendance à enfler à l'infinie. Sa technique est celle d'une enfant qui vient de découvrir ses pouvoirs, mais si ça continue comme ça, je vais morfler.... et pire, elle va faire sauter tout le quartier...*

« Je n'aurai pas du te sous-estimer... Il faut croire que je me suis ramolli. Tu es clairement trop dangereuse pour faire duré le plaisir. Désolée, mais on va jouer selon mes règles ».


Un éclair d'or fendit l'espace déchirant le pouvoir déchainée du spectre à l'armure hurlante.
Dans sa fureur, elle n'avait pas regardé les mouvements de son adversaire et comprenait alors l'immense erreur qu'elle avait faite. Plus aucun son ne pouvait sortir de son surplis, car l'homme qui lui faisait face avait à nouveau déclenché son pouvoir pulvérisant le visage de la mandragore sur son surplis. Elle sentit alors le sang s'échapper à grand flot sous sa poitrine. Elle sentit la chaleur s'échapper de son dos.  Cette fois la douleurs était bien supérieure et elle réunissait à présent toutes ses forces pour ne pas plier genoux à terre. Arame releva la tête et alors celui qui lui faisait face avait changé d'apparence. Si jusque là il ressemblait à un original dans les rues de Tokyo... Sa stature et son attitude provoquait un pas de recul chez la belle japonaise. Son corps était désormais recouvert  d'une armure étincelante au reflets évoquant les rayons du soleil.

«Désolé, mais tu n'es pas en veine ce soir. Si on t'avait envoyé un chevalier d'argent ou de bronze, tu aurais tes chances, mais avec moi ce sera plus compliqué. Depuis quand porte tu ton surplis ? Quelques semaines ? C'est ça le problème avec les spectres... Hadès ramène à la vie d'ancien spectres qui se sont réincarnés... une fois en armure, des bribes de vos existences antérieurs vous permettent de maitriser le cosmos et d'avoir quelques fondamentaux... Ça explique que tu puisses parler le grec ancien, langue des chevaliers et des dieux du panthéon qui le parlent encore par habitude... Mais tout ça est trop simple petite... La plupart des spectres ne méritent pas leur pouvoir. Il va falloir que je te punisse pour que ton âme comprennes définitivement... »

La guerrière à présent effrayée, pouvait le voir nettement, les yeux noisettes du guerrier avait viré au rouge comme si le cœur de son cosmos dorée avait prit ses racines dans une énergie au couleur d'un sang écarlate.

Elle hurla cette fois dans sa langue maternelle

« je vais te tuer ! »

Son instinct fut le plus fort et comme un animal blessée elle fit un mouvement animé par la rage et la conscience que seule la violence lui ferait survivre à ce combat. Si elle ne pouvait plus utiliser le hurlement de son surplis, alors elle concentrerait son énergie dans ses poings .
Ses coups se suivaient de bangs supersoniques provoquant des souffles qui se succédaient dans une seule direction : le visage de son ennemi, Pourtant, les coups ne touchaient jamais la cible qui semblait disparaître à chaque fois que l'impact se faisait sentir.

Puis soudain, à nouveau une douleur supplémentaire.... non pas une, mais une succession d'impacts lui faisant souffrir l’expérience de sentir son corps se faire transpercer de part en en part comme si elle avait été criblé de balles.

Son corps se déroba sous ses jambes et s'échouait au sol. La sensation qu'elle ressentait dépassait ce qu'aucun humain n'aurait pu vivre sans perdre conscience ou plutôt la vie. Elle Se tordait dans tous les sens comme un ver, un flot de bave mêlé à du sang s'échappait de sa bouche. chaque respiration provoquait un spasme faisant ressentir à son corps à présent transpercé de toutes part une agonie infinie.  Elle fut soulevée, tirée par le col de son armure et son visage était désormais à quelques centimètres de celui de son adversaire.

Le colosse avait prit une voix douce.

« Tu viens de subir en une fois douze piqûres... Comme tu peux le voir, les sensations que t'ont procuré les deux premières étaient une véritable promenade de santé... Si tu n'avais pas été aussi dangereuse, j'aurai pu faire durer le plaisir, mais bon... tu étais sur le point de faire sauter tout le quartier. Te voilà condamnée. Je pourrai pleurer sur ton sort en accusant Hadès de s'être joué de toi. Peut être est ce suite à un traumatisme que tu es devenue une tueuse en série... mais tu ne trouveras aucune pitiés chez moi. Certains mérite que je les épargnes et je leur propose la capitulation, mais dans ton cas, je n'ai que la mort à te proposer. Au mieux la seule chose qui te reste est de confier une dernière parole à un ennemi et lui demander d’abréger tes souffrances."


Elle savait que son destin prenait fin sur cette terre. Elle essayait de réunir ses pensées par delà les mille supplices que la technique de l'étranger lui faisait subir. Elle aurait pu effectivement essayer de chercher un quelconque réconfort, mais elle avait saisi le caractère impitoyable de cet homme. Pourtant dans le son de sa voix, malgré ses propos, elle n'avait pas senti la perversion de celui qui aime faire souffrir. Il venait juger un coupable, ni plus ni moins; Pas comme elle dont l'étoile était celle de la douleur, qui avant de devenir spectre avait souffert la torture d'un père abusif. Elle s'était vengée après avoir rencontré l'esprit de son Dieu  Hadès, qui lui avait donné un grand pouvoir. Le chevalier d'or avait eu raison sur sa nature et ne pouvait le nier. La meurtre de son père n'avait pas suffit pour apaiser sa douleur, alors chaque nuit, elle se mit à tuer, presque au hasard, des hommes qui lui ressemblaient même de loin,  suivant son instinct morbide, poussant à chaque fois la torture un peu plus loin. Au final, peut être que la mort serait un destin plus heureux. Elle n'avait plus aucune option si ce n'est l'accepter. Une seule question lui vint en tète alors et franchissaient ses lèvres tremblantes.



« Puis- je savoir le nom de mon bourreau … ? »


Il lui souriait alors pleinement et avec franchise.

« Je me nomme Dante... Dante, chevalier d'or du Scorpion. Il est temps pour toi de t'endormir à jamais. »

l'ongle écarlate de l'index du chevalier vint s'abattre en son cœur . Ses yeux s'ouvrirent entièrement dans un dernier sursaut et la mort l'envahit totalement, stoppant toutes douleurs. Désormais son destin appartenait aux enfers.

Dante relâcha le corps de la jeune femme. son surplis se détacha de son corps prenant la forme d'un totem aux formes de la mandragore. Celle-ci s'échappait vers les cieux à la vitesse de la lumière.
le chevalier d'or  regardait le corps d'arame couvertes des blessures qu'il lui avait infligée. Sa dépouille mortelle semblait si fragile à présent. Qui aurait pu penser que cette frêle créature était devenu l'arme d'un dieu dément ?

Les sirènes de polices et d'ambulance en contrebas rappelait à ses oreilles que la normalité reprenait ses droits.  ils arriveraient sur le toit et observerait une scène de crime incompréhensible.
Dante bondissait dans les airs si rapidement qu'aucun humain n'aurait pu le voir. Quelques secondes plus tard, il se retrouvait déjà bien plus loin que nul n'aurait pu l'imaginer.

Il s'asseyait sur un rocher, loin du regard de tous. Il ralluma un nouveau cigare et profitait des parfums de son tabac.  Du haut du mon Fuji, il contemplait La capitale japonaise attendant le lever du soleil. Bientôt il devrait faire son rapport en Grèce au Sanctuaire, lieu du rassemblement des chevaliers appelés aussi Saints de la déesse Athéna.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deiphobé
Chevalier D'Or Des Gémeaux & Sybille
avatar

Nombre de messages : 2
Age : 30
Date d'inscription : 29/04/2016

MessageSujet: Gemini No Deiphobé   Mar 9 Mai - 12:34

Gemini No Deiphobé - Chevalier D'Or Des Gémeaux



Fiche Technique


Nom : Deiphobé
Rang : Gold Saint
Signe : Gemini
Age : 29
Né un : 9 Juin 2157
Taille : 182 cm
Poids : 65kg
Groupe Sanguin : A+
Nationalité : Descendance Grecque & Italienne.
Relations : Athéna, etc.
Lieu d'entraînement : Sanctuaire, Montagne Isolée & Caverne En Grèce

Descriptions :



Description Physique : ...

Description Psychologique : ...

Informations Complémentaires :


Techniques



γαλαξιακό έκρηξη - Galaxiakó Ekrixi - Galaxian Explosion  :





...


δυο πρόσωπα - Dyo Prόsopa - Deux Visages :  

Déiphobé utilise son pouvoir et son contrôle sur les dimensions pour semer confusion, terreur, dans l'esprit de son adversaire. Elle utilise une projection de cosmos pour englober l'ennemi qui lui fait face, et elle utilise les polarités Yin & Yang de son cosmos afin d'opérer une division tant au niveau du corps, que de l'âme de son adversaire.

Le corps est alors séparé en deux. Sur la gauche, le corps prend une teinte blanche mais l’œil reste noir, alors que sur la droite, le corps prend une teinte sombre, noire, quand l’œil lui devient tout blanc. L'ennemi est prostré, absent, paralysé, inconscient. Commence alors l'effet principal de son attaque.

Prisonnier d'une sorte de boucle temporelle, son âme se fragmente en deux, et un combat psychologique représente alors le seul salut possible pour l'âme du malheureux. S'il remporte le combat, ce dernier récupèrera son âme, avec plus ou moins de séquelles physiques et psychologiques. S'il ne remporte pas cette bataille, il perdra son âme pour toujours, car elle en viendra à se dissoudre dans l'éther, retournant au cosmos, laissant son corps aussi vide qu'une coquille de noix débarrassée de son fruit.



Διόσκουροι - Dióskouroi - Les Dioscures :  



Déiphobé ouvre une brèche dimensionnelle, ce qui lui ouvre la porte vers une nouvelle dimension. Dans cette dernière, elle y crée un clone qui sera en mesure d'attaquer à partir de cette réalité alternative. Rien ne sera visible aux yeux de l'adversaire, qui se contentera de subir des assauts furtifs.

¤ Pour rendre ce clone invisible aux yeux de ses ennemis, Déiphobé se contente de faire vibrer son cosmos à une fréquence vibratoire supérieure et plus rapide, état normalement inaccessible à de simples humains.

¤ Pour permettre au clone d'attaquer, Déiphobé utilise son pouvoir et son contrôle sur les dimensions, pour permettre aux deux dimensions ( la sienne et celle de son clone ) de fusionner momentanément. Cette fusion des dimensions s'opèrent durant 3 minutes, et ce procédé ne peut être répété que qu'après une pause de 9 minutes.



αλλιώς διαστάσεις - Allió̱s Diastáseis - Dimensions Contraires :

Déiphobé utilise son cosmos pour fragiliser le tissu dimensionnel qui l'entoure. Ce dernier n'est qu'un mince voile séparant une multitude de dimensions. Une fois fragilisé, ce tissu devient poreux, perméable, et Déiphobé peut alors utiliser ces failles pour porter des coups physiques ou attaques cosmiques à la vitesse de la lumière à son adversaire. Les coups arrivent de toutes parts, et il est impossible pour l'adversaire de prédire où le coup frappera.



αντίκα πύλη - Antíka Pýli - Portail Antique :




Déiphobé a exploré toutes les possibilités du pouvoir lié aux différentes dimensions. Dans ses recherches et ses tentatives pour créer de nouvelles arcanes, elles en est venue à explorer les dimensions les plus basses, les plus sombres de la Création. Elle est en mesure de créer un portail, qui sera comme une porte ouverte pour ces dimensions à la fréquence vibratoire dense, permettant à des créatures comme les hécatonchires ou les géants de se mêler à la partie. Ce portail ne peut rester ouvert plus de 3 minutes, c'est donc le laps de temps dont dispose Déiphobé pour combattre avec ses alliés.


μνημείο λαβύρινθος - Mniimeío Lavýrinthos - Labyrinthe Mémoriel :

Déiphobé fait disparaître la réalité actuelle, et elle se fond, avec son adversaire dans un espace temps différent. Il n'y a rien entre eux, pas un mur, pas une barrière, mais déjà l'ennemi sent comme quelque chose qui cloche, comme une séparation à laquelle il ne peut que se résoudre. D'un geste, le chevalier des Gémeaux fait apparaître un labyrinthe, et il disparait de la vue de son ennemi. Il n'existe à priori aucune sortie à ce labyrinthe, et la force brute n'y est d'aucun secours. Placé comme une souris dans un parcours qu'il ne maîtrise pas, le malheureux n'aura d'autres choix que d'avancer, parcourant sur le chemin sa propre mémoire.

Le labyrinthe est la matérialisation de la mémoire de l'adversaire que Déiphobé affronte. Ce dernier parcourt les corridors sinueux d'une mémoire complexe, dont le pouvoir échappe à l'homme. Torturé par ses souvenirs, par des choses qu'il aurait voulu oublier, l'ennemi en question va rapidement perdre le sens des réalités, et céder à la panique, à la confusion. Du haut de son perchoir, Déiphobé voit tout, et assiste à la descente aux enfers du malheureux.



γέννηση του ήλιου - Génnisi Tou Iliou - Naissance D'un Soleil :




Dans la lignée de la Galaxian Explosion, Déiphobé a souhaité mettre au point une nouvelle attaque directe, qui lui soit propre. Passionnée d'astronomie, et après avoir longuement étudié la naissance et la formation des étoiles qui deviendront des soleils, elle a mis au point une technique permettant la création d'un étoile tournant de plus en plus vide sur elle même, et devenant de plus en plus chaude, pour atteindre une température qui s'élève à environ 1 000 000 de °C. Cette attaque est ensuite envoyée vers l'ennemi, mais passe par une faille dimensionnelle, avant d'atteindre l'ennemi par surprise.

Déiphobé va décliner cette technique, afin d'en inventer des variantes qui se prêteront plus aux différentes situations rencontrées en combats.

Elle en viendra donc à varier la taille, le nombre, etc, afin de s'adapter à ses ennemis.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Almeisan
Chevalier d'or
avatar

Masculin
Nombre de messages : 25
Age : 29
Date d'inscription : 14/12/2006

Feuille de personnage
Lieu ou vous vous trouvez: Volcan d'Asgard

MessageSujet: Re: Gemini No Deiphobé   Ven 3 Juin - 11:54

Et un premier validé, un !
Bon jeu l'ami !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dante du Scorpion
Chevalier d'or
avatar

Nombre de messages : 2
Age : 39
Date d'inscription : 31/05/2016

Feuille de personnage
Lieu ou vous vous trouvez:

MessageSujet: Re: Gemini No Deiphobé   Ven 3 Juin - 13:30

Merci patron! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Gemini No Deiphobé   

Revenir en haut Aller en bas
 
Gemini No Deiphobé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Projet Gemini
» Affronter le Chevalier d'Or des Gémeaux ?!
» Sors, sors petit oiseau et jète un froid sur ce monde (Gemini)
» Les frères Gemini
» Let me get you the Moon ? Gemini

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ankoku Destiny :: Règlement :: Présentation-
Sauter vers: